Accueil>Saint-Paul à travers les âges>Saint-Paul au temps des dinosaures

Vendredi 15 Décembre 2017

15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 Janvier : 1 2 3 4
Proposer un évènement...

Saint-Paul au temps des dinosaures


Sous les grès, la plage

Il y a 150 millions d'années, au Jurassique supérieur, aucun dinosaure ne se promenait à Saint-Paul car la région était sous la mer. Pas de dinosaures marins non plus parce que la mer n'était pas assez profonde. Le rivage était proche et la tendance était à l'abaissement du niveau de la mer.

En effet, 10 millions d'années plus tard, à l'époque du Wealdien, Saint-Paul se trouve sur la côte, dans le delta d'un fleuve qui charrie des alluvions. Les sables transportés se déposent et deviendront les grès que vous pouvez observer sous l'église et dans les talus de la rue de l'abbaye (photo ci-dessous).

Le grès est un sable consolidé. A Saint Paul il est altéré. Vous pouvez en ramasser un morceau : il s'effrite entre les doigts et vous retrouvez le sable de la plage de l'époque. En cherchant bien, vous pourrez découvrir des débris fossiles de plantes apportées par le fleuve.

Après cet épisode côtier, la mer revient et submerge à nouveau Saint-Paul pour déposer sur les grès d'épaisses couches de craie. Pour ceux qui se lamentent sur le réchauffement climatique, précisons que la craie se forme dans des mers chaudes (Il y a, actuellement, de la craie en formation aux Bahamas).


La boutonnière du Pays de Bray

La carte montre la terminaison orientale de la boutonnière

Il y a 52 millions d'années, la formation des Pyrénées est un véritable cataclysme. Saint Paul est loin, mais en ressent quand même les effets. Des mouvements tectoniques plissent toutes les couches déposées par la mer sur le Pays de Bray en anticlinaux (plis en dôme) et en synclinaux (plis en cuvettes). La mer est chassée vers le nord-ouest et toute la région émerge. L'érosion fait son oeuvre et l'anticlinal du Bray est raboté...

L'anticlinal du Pays de Bray, éventré par l'érosion, présente en son coeur les couches les plus anciennes, celles déposées au Jurassique. La craie, plus récente et plus dure, forme les rebords escarpés de cette cuvette qu'escaladent toutes les routes qui quittent le Bray (côte de Sainte Geneviève, du bois de Molle, d'Auneuil, du Mont Saint Adrien) . Cet anticlinal crevé dessine sur la carte géologique un motif en forme de boutonnière, dont l'axe passe par l'église de Saint Paul.



Coupe géologique du Pays de Bray

Une coupe géologique représente la disposition des couches de terrain dans un plan vertical, comme si l'on avait tranché le paysage avec un gigantesque couteau.
Le schéma montre que les couches, en pays de Bray, se sont disposées en dôme. C'est ce qu'on appelle un anticlinal.

Haut de page...

 W3C  CSS 
Ce site a été développé pour les navigateurs qui respectent les standards ouverts du web. Des dysfonctionnements sont, par le fait, possibles avec les navigateurs Internet Explorer antérieurs à la version 7.